BURKINA FASO : Expert national sur la sécurité alimentaire – Organisation et Coordination des activités de Développement Rural

Détail de la mission

Dans le cadre d’une réponse à un Appel d’Offres, CA 17 International est à la recherche d’un Expert national sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, pour la coordination - en appui à l’UGP - du projet et des activités techniques et organisationnelles pour la mise en œuvre des activités du projet d’amélioration et de sécurisation de la production agricole (SECURAGRI). L’objectif principal du projet est de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux des régions de la Boucle du Mouhoun et de l’Est, en renforçant leur résilience face aux changements climatiques et aux aléas économiques et sécuritaires.

Les objectifs spécifiques visés par le projet sont les suivants :

- Améliorer de façon durable la disponibilité de produits agricoles. Pour cela, des terres seront aménagées, des pratiques agro-écologiques appliquées et des filières d’intrants durables structurées.
- Renforcer la résilience des systèmes agro-pastoraux et améliorer la sécurité alimentaire des ménages pastoraux.
- Renforcer la résilience des populations vulnérables, y compris des personnes déplacées et de leurs familles d’accueil, en améliorant les capacités productives des ménages vulnérables et leur sécurité alimentaire en période de soudure.
- Renforcer la compétitivité des filières locales, avec un accroissement de l’accès au crédit, le renforcement des capacités techniques, organisationnelles et de gestion des opérateurs économiques, l’amélioration des équipements de production et de transformation, et le renforcement des capacités des structures d’encadrement du secteur agricole.
- Renforcer les capacités opérationnelles des services techniques de l’agriculture et de l’élevage.

Le projet sera ainsi en mesure de répondre aussi bien aux besoins structurels que conjoncturels de renforcement de la sécurité alimentaire, avec des activités adaptées via des opérateurs spécifiques. La zone d’intervention du projet comprend l’ensemble de la région Est (27 communes), ainsi que les provinces des Banwa, des Balés et du Mouhoun dans la région Boucle du Mouhoun (23 communes)

Basé à Ouagadougou, l’Expert national sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle fait partie intégrante de l’équipe d’assistance technique (5 experts long-terme dont trois basés à Ouagadougou et deux en région). Cette équipe d’assistance technique vient en appui à l’UGP du projet SECURAGRI (environ 10 agents au niveau central et 5 au niveau de chaque antenne régionale) dont le recrutement est assuré par le MAAH.

Dans ce cadre, l’Expert national sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle aura pour tâches :
• La collaboration et concertation avec les partenaires publics et privés ;
• L’assistance à la planification ainsi que le contrôle de la mise en œuvre des mesures d’investissements physiques (réhabilitations de terres, ouvrages divers, etc.) y compris la réception des travaux ;
• La coordination de la formation technique et du renforcement des OP et des prestataires de services ;
• L’appui au développement de mesures d’organisation des intervenants à l’échelle régionale et de coopération avec les autres projets pertinents dans la zone d’intervention ;
• L’appui à la mise en œuvre de mesures d’accompagnement concernant : la mise en valeur agricole, la transformation et la commercialisation des produits, ainsi que la facilitation de l’accès au financement agricole.

L’Expert national sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle doit répondre au profil requis suivant :

Qualifications
• Master ou équivalent en agronomie, agroéconomie, agro-sociologie ou tout autre domaine connexe, incluant une spécialisation dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ;
• Au moins 10 ans d’expérience professionnelle générale ;
• Au moins 8 ans d’expérience professionnelle dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement rural, dont au moins 5 ans en poste long terme (plus d’un an à temps plein) au sein de projets/programmes de développement.

Expériences
• Une expérience avérée en planification, préparation, réalisation et exploitation d’infrastructures rurales et/ou promotion de la sécurité alimentaire, ainsi qu’en passation de marchés d’études, de fournitures et de travaux particulièrement :
- La programmation de projet,
- Le conventionnement et la contractualisation des acteurs de mise en œuvre du projet,
- La coordination et le suivi de l’exécution du projet,
- La capitalisation et la communication,
- Le rapportage.
• Une expérience pratique antérieure des procédures des bailleurs de fonds / institutions internationales de financement (la connaissance des procédures spécifiques de l’AFD sera un atout);
• Une expérience avérée dans la mise en œuvre de projets et programmes mettant en œuvre des actions similaires à celles prévues dans le projet SECURAGRI, particulièrement :
- Promotion de l’agroécologie au sein des systèmes agro-pastoraux (CES/DRS, pratiques agroécologiques, intrants durables…),
- Diversification dans le cadre de la sécurité alimentaire (petits périmètres maraîchers, expérimentation paysanne, CEP, conseil et animation),
- Appui au pastoralisme et à l’agropastoralisme,
- Développement des filières et accès au système bancaire,
- Renforcement des capacités des coopératives,
- Renforcemeent des capacités des STD.
• Une expérience professionnelle avérée dans des contextes de sécurité dégradée ;

Compétences
• Très bonne maitrise des problématiques et instruments de sécurité alimentaire et nutritionnelle ;
• Capacité et tact nécessaires pour négocier avec des partenaires publics, privés ou associatifs du monde rural ;
• Être disponibles et motivés, capables de prendre en charge aussi bien les tâches de facilitation institutionnelle que celles du travail de terrain ;
• Avoir une bonne condition physique avec une aptitude à effectuer des trajets réguliers en province ;
• Être aptes à travailler au sein d’une équipe multidisciplinaire dans une logique de transfert de compétences ;
• Avoir une expérience significative en animation et en renforcement des capacités, auprès d’acteurs publics ou privés ;
• Maîtriser les outils informatiques et bureautiques de base;
• Parfaite maîtrise du cycle de projet et de la gestion axée sur les résultats ;
• Très bonne maitrise des outils de suivi-évaluation de projets ;
• Esprit d’équipe et être réceptif aux innovations ;
• Bonnes capacités d’analyse et de synthèse ;
• Facilité de communication écrite et orale ;
• Bonnes connaissances et une solide expérience en administration et /ou gestion de projet ;
• Maitrise de l’outil informatique et les logiciels bureautiques courants ;
• Très bonne maîtrise de la langue française parlée et écrite ;
• La connaissance des langues locales de la zone d’intervention est un atout.

Date limite de candidature : 23 avril 2021

Informations clés

  • Pays / Région

    Burkina Faso

  • Durée

    48 mois

Créer une alerte
Taille de fichier max : 100 MB.
Taille de fichier max : 100 MB.